Tiens-moi les pieds … je glisse

L‘histoire commence simplement. Par une belle journée d’automne, cette sympathique cordée se décide pour un objectif qui semblait, à proiori, à sa portée. Une petite forme, un départ un peu plus surplombant que prévu. Ensuite les pieds qui glissent, les prises de main bien trop fuyantes et Monsieur demande gentiment mais avec assez d’insistance de lui tenir le pied sur la meilleure prise. …..et ….

à partir de là, chacun peut y apporter son interprétation personnelle.

Peut-être, le bouquetin voulait-il rendre service et aider le premier de cordée à continuer …. pour lui laisser la voie libre avec son assureuse ou, était-il suffisamment énervé pour l’envoyer valser au pied de la parois d’un coup de corne rageur.

Ce n’est sûrement pas le récit d’après-voie au bistrot du coin qui permettra d’y voir plus clair

Laisser un commentaire